Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Panier 0 0.00

Co-allaitement de 2 enfants d’âges différents

Tiphaine de Frenchyfarmily en co-allaitement

Introduction

Si vous avez un bambin et un bébé d’âges assez rapprochés, il se peut que vous pratiquiez ce qu’on appelle le co-allaitement. Car, quand sevrer le premier apparait comme trop tôt ou que l’idée est insoutenable, l’allaitement en tandem peut être la meilleure solution à adopter.

Qu’est-ce qu’un co-allaitement ?

Vous connaissez le co-working ? Le co-voiturage ? alors vous connaissez le co-allaitement. Oui, le co-allaitement est tout simplement l’allaitement de deux enfants d’âge différents en même temps.

Une maman qui souhaite avoir un allaitement jusqu’au sevrage naturel de son enfant (situé entre 2 et 6 ans), peut avoir un autre bébé durant cette période, et choisir donc de continuer à allaiter le premier pendant sa grossesse et après la naissance.

Mais alors pendant combien de temps ?

Pendant autant de temps que vous le voulez !

En effet, allaiter pendant la grossesse, n’empêche pas le fœtus de se développer. Cela ne le prive pas des nutriments essentiels à sa croissance in-utéro. Et bien que l’allaitement libère de l’ocytocine (connue pour provoquer des contractions), aucune fausse couche n’est à craindre, comme l’explique le docteur Camille Schelstraete.

Et pour le bambin déjà un peu plus grand, le lait maternel reste le meilleur aliment. Celui-ci ne se modifie que très modérément avec la grossesse.

Pour autant il est important de connaître les avantages et les inconvénients d’un co-allaitement pour s’y lancer.

Bénéfices et risques de co-allaitement

Alléluia, les inconvénients d’un co-allaitement sont peu nombreux. Mais ils peuvent toutefois avoir un poids non négligeable dans la balance si vous êtes en processus décisionnel :

  • Lors d’une grossesse, d’une part, les seins peuvent devenir plus sensibles et l’allaitement moins confortable voir douloureux.
  • D’autre part, lors du dernier trimestre de grossesse, la production de lait baisse, alors si l’enfant plus grand est déjà diversifié (et prend parfois même le biberon), il est bon de savoir qu’il boira moins au sein.
  • Aussi, l’allaitement de deux enfants en même temps demande une plus grande disponibilité, plus de temps, et plus d’énergie !

Enfin, et c’est là que le bât blesse, les freins peuvent venir du regard des proches et de la société. Seulement 13% des enfants sont encore allaités à 1 an, et il n’est pas toujours bien vu d’en arriver à cet âge-ci, alors un co-allaitement…Toutefois, le co-allaitement et l’allaitement long sont des actes naturels, les plus adaptés aux bébés et bambins.

Face à ces quelques potentiels désagréments, viennent de nombreux avantages.

  • Tout d’abord, si la mise en place de l’allaitement est souvent difficile, le fait que le grand tète va faciliter le démarrage de l’allaitement du second. Avec, fort heureusement, moins de risque de crevasses !
  • Ensuite, pour le bambin ou le bébé le plus grand, il continue d’avoir des anti corps provenant de la maman qu’aucune autre alimentation ne peut lui apporter. Il bénéficie d’ailleurs, grâce au lait maternel produit par sa mère, d’une flore intestinale optimale.
  • Puis ayant une succion plus efficace il va pouvoir vous aider à bien vider les seins pour vous aider lors d’un engorgement ou d’une mastite
  • Et enfin concernant le plus petit, lors de sa naissance, il a du colostrum en plus grande quantité et du lait mature plus rapidement.
  • La montée de lait étant plus précoce, il va donc stabiliser son poids plus rapidement et en prendre dans la foulée.

Et l’un des plus beaux avantages d’un allaitement en tandem reste l’acceptation du plus jeune par l’aîné, puisque ce dernier n’aura pas l’impression d’être mis de côté. Car à la naissance d’un nouveau-né, il n’est pas rare que l’aîné aie ce sentiment, renforcé lorsqu’il s’agit d’un allaitement dont on l’aurait sevré au profit du plus petit. Il se pourrait même que le co-allaitement établisse un lien particulièrement fort entre les deux enfants !

La quantité et la qualité du lait en co-allaitement

Les mamans de jumeaux produisent assez de lait pour leurs deux enfants. Alors pour le co-allaitement c’est la même chose. Le corps humain est très bien fait : ainsi, plus les seins sont sollicités, plus la montée de lait sera importante. C’est la loi de l’offre et de la demande, vous le savez ! Votre production de lait va donc s’adapter à vos deux enfants, et il y aura toujours assez de lait.

Si toutefois vous avez des craintes, ou que vous traversez une période de fatigue intense ou que vous choppez un vilain virus, de très bonnes (et efficaces surtout) tisanes d’allaitement sont disponibles dans le commerce et favorisent la lactation.

Quant à la qualité du lait maternel, et bien elle est toujours optimale ! Encore une fois, la nature est bien faite, et le lait produit va toujours s’adapter au nouveau-né au niveau qualitatif.  Alors, si vous vous en inquiétez, rassurez-vous : même si le plus grand tète, le lait maternel sera toujours spécifiquement adapté aux besoins du plus petit.

Comment réussir le co-allaitement ?

Pour ne pas louper un co-allaitement, le mieux est encore de procéder ainsi : mettez toujours en premier le nouveau-né au sein, puis le plus grand. La mise au sein des deux simultanément peut se faire au cours de la journée (surtout si le plus petit s’endort rapidement, ou se fatigue) car l’enfant plus grand en tétant va provoquer l’éjection de lait dans l’autre sein et va donc aider le plus petit dans le bon sens.

L’important est aussi d’essayer (tant que possible) de ne pas vous laissez influencer par l’entourage quel qu’il soit (car les professionnelles de santé peuvent aussi juger, et ça : merci, mais non merci !). Vous, seules, savez ce qui est bon pour vos bébés. Parlez avec le co-parent du projet pour qu’il vous soutienne dans votre décision.

Ecoutez-vous, hydratez-vous bien, reposez-vous, kiffez !!

Conclusion

En conclusion, l’important est de ne rien forcer. Tout doit se dérouler harmonieusement. Allaiter ses enfants doit rester un PLAISIR.

Et toutes les mamans qui pratiquent le co-allaitement vous le diront : le co-allaitement se met en place de manière naturelle, et rien n’est plus adorable que de voir ses deux enfants boire simultanément en se regardant droit dans les yeux !

Alors faites-vous confiance tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite en France
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.