Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Panier 0 0.00
,

Mon bébé est une étoile : hommage aux mamanges ♡

mon-bebe-est-une-etoile-mamange

Enceinte, il est assez dur d’imaginer conjuguer deuil et maternité. Pourtant, parfois, ces termes se rencontrent pour des mamanges qui perdent leur bébé durant la grossesse ou peu après. Ces bébés devenus étoiles laissent leur génitrice dans un deuil périnatal qui peut véritablement être vécu comme une longue traversée du désert…

Des parents orphelins

Qu’il s’agisse d’une fausse couche, une interruption de grossesse thérapeutique, une mort subite du nourrisson, une mort fœtale ou une mort néonatale, les conséquences psychologiques sur les parents et la famille touchée sont immenses. Des familles deviennent orphelines, même si l’on pense principalement à la maman, devenue mamange, qui a porté son enfant durant de long mois.

Si vous vivez un tel deuil, sachez qu’il existe de nombreuses associations qui viennent en aide aux parents qui ont besoin de parler à des gens qui les comprennent véritablement. Naître et vivre, par exemple, offre un soutien et un accompagnement aux parents subissant l’épreuve d’une mort d’un tout petit, qu’il s’agisse d’une mort inattendue du nourrisson ou d’une toute autre cause ou d’un deuil périnatal.

Soutenir les familles endeuillées

Chaque humain est différent et vivra la perte d’un être cher à sa manière, en passant par les différentes étapes du deuil. Il est impossible de quantifier la peine ressentie ou de la fixer dans le temps. Bien sûr, tout le monde comprend combien cette situation est difficile, mais on ne sait pas toujours comment réagir, quoi dire, quoi faire, face à des familles éprouvées.

Le sujet est encore très tabou en France. Heureusement petit à petit les langues se délient, et notamment au Canada où plusieurs témoignages de mamanges ont été recueillis, ce qui permet d’éviter l’isolement, et de se rendre compte que plus de personnes qu’on ne croit ont été touché par ce drame. Je vous encourage, que vous ayez eu à vivre cette terrible épreuve ou que vous ayez à aider quelqu’un qui la vit, à aller consulter certaines vidéos où vous trouverez le récit de parents qui racontent leur histoire et comment ils ont surmonté cette épreuve:

Les meilleurs conseils recueillis pour aider un proche (une mamange) dans cette situation est de :

  • garder un contact étroit avec les parents en deuil au lieu de les fuir car on ne sait pas quoi leur dire
  • s’intéresser en écoutant et non pas en parlant
  • permettre aux personnes endeuillées, que ce soit les parents ou d’autres membres de la famille, de parler du bébé même si ça nous met mal à l’aise aussi longtemps qu’ils le souhaitent et chaque fois qu’ils en ont besoin
  • appeler le bébé par son prénom quand on en parle
  • respecter le besoin de solitude des parents à certaines étapes de leur deuil
  • porter une attention particulière aux frères et sœurs
  • éviter les clichés vides de sens comme « rien n’arrive pour rien dans la vie », « vous pourrez en avoir d’autres », « heureusement vous avez d’autres enfants », « c’est aussi bien de le perdre avant de l’avoir connu », etc.
  • se rappeler que ce bébé parti est unique et fera toujours partie de la famille qui l’attendait ou dans laquelle il a brièvement vécu et qu’aucun autre enfant ne pourra le remplacer.

Une pensée pour les mamanges

Enfin, une pensée en douceur pour vous, les mamanges, qui avez porté votre bébé et avez interagi avec lui. Votre corps doit comprendre la perte qu’il est en train de vivre et vos hormones feront que vous aurez peut-être des montées de lait. Il est possible de faire cesser les montées de lait avec une pharmacothérapie, de faire un don de lait maternel à d’autres enfants prématurés, de faire appel à une spécialiste en lactation pour avoir un accompagnement psychologique… il n’y a aucune bonne ou mauvaise décision.

Comme vous le savez, je fabrique des bijoux au lait maternel. Ces bijoux représentent un souvenir précieux des moments tendres passés avec notre bébé. Dans ces circonstances, j’ai régulièrement l’occasion de recevoir de magnifiques témoignages de mamans qui souhaitent conserver la mémoire du passage de leur enfant dans leur vie en se faisant créer un bijou avec leur lait maternel. C’est très émouvant car ces enfants auront toujours une place dans le cœur de leur maman et je m’applique à permettre de laisser une partie d’eux sur cette terre.

Le deuil périnatal est malheureusement loin d’être une épreuve rare. Il existe beaucoup de parents orphelins et de familles endeuillées. Parlez-en pour éviter l’isolement, et garder en mémoire ces étoiles qui méritent qu’on se souvienne d’eux comme faisant partie intégrante de ces familles.

2 réponses

  1. 3 ans après , des qu’on me parle de fausse couche je continue de pleurer 😭
    C’est une épreuve terrible qui n’arrive pas qu’aux autres et à laquelle nous ne sommes pas du tout préparé (on ne se prépare jamais à ce drame).
    Aujourd’hui j’ai une petite fille de 5 mois , je suis en amour pour elle mais je pense souvent à ce bébé que j’ai perdu 😞
    Et comme vous dites, les phrases bateau « c’est la vie , c’est qu’il ne devait pas naître, tu en aura d’autre tout fonctionne » j’ai détesté, je les ai haïs même !

    1. C’est toujours dit avec beaucoup de bienveillance, mais avec du recule c’est évident qu’on a pas envie d’entendre ce genre d’ânerie, franchement. Et a-t-on seulement envie d’entendre quelque chose ? (si ce n’est des témoignages d’autres parents endeuillés ?). Non, simplement la présence réconfortante des gens qu’on aime et le respect de l’entourage quand le besoin de solitude est là. C’est une épreuve que personne ne souhaite même à son pire ennemi. Je suis émue par votre témoignage. Vous êtes très courageuse. Cœur sur vous, votre princesse, et votre étoile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite en France
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.